# TRANS-EUROPA MEDIAS/ Atlas du climat – Face aux défis du réchauffement

Atlas du climat - Face aux défis du réchauffement

Auteur : François-Marie Bréon, Gilles Luneau
Editeur : Autrement

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Plus de 120 cartes et infographies pour appréhender la complexité du climat, saisir les enjeux du réchauffement et les moyens d’y répondre. Le fonctionnement du climat, perturbé par les émissions croissantes de gaz à effet de serre depuis la révolution industrielle. Les innombrables conséquences du réchauffement : augmentation des catastrophes naturelles, migrations ou disparitions d’espèces, bouleversement de l’agriculture et de la pêche, problèmes sanitaires et réfugiés climatiques…
Privilégier les énergies non-carbonées, développer les transports propres, changer de modèle agricole, multiplier les gestes citoyens : lutter contre le changement climatique est possible. Les acteurs politiques ont désormais pris la mesure des changements climatiques en cours. Cette deuxième édition, entièrement actualisée, fait un point sur les initiatives mises en oeuvre pour préserver notre planète et sur les défis qui restent à relever.

L’AUTEUR:

François-Marie Bréon est chercheur climatologue au Laboratoire des sciences du climat et de l’environnement. Il a participé à la rédaction du cinquième rapport du GIEC publié en 2014. Diplômé de l’Ecole normale supérieure, il a travaillé dans plusieurs pays, en particulier en France et aux Etats-Unis. Persuadé du risque du réchauffement climatique, il milite pour un changement des comportements pour réduire nos émissions de gaz à effet de serre, mais aussi pour le développement de l’énergie nucléaire qui pourrait se substituer aux énergies fossiles dans certains pays.
Gilles Luneau, grand reporter, puis rédacteur en chef, mène de front une carrière de journaliste et d’auteur-réalisateur. Il fut collaborateur régulier du Nouvel Observateur pendant plus de vingt ans, pour le service politique étrangère, avant de rejoindre GEO. Il a été un des co-fondateurs de l’Agence de presse Libération, puis a travaillé pour la plupart des grands titres de la presse écrite française, de Libération à Paris-Match.
Il est auteur-réalisateur de documentaires pour Arte et France Télévision et a écrit ou co-écrit de nombreux ouvrages (essais, enquêtes, biographie, roman, beaux livres), dont L’Alimentation en otage avec José Bové (Autrement, 2015), ou Le vent nous portera avec J. -Y. Grandidier (Alternatives/Gallimard, 2017). Jean Jouzel est climatologue et glaciologue. Il a consacré l’essentiel de sa carrière scientifique à la reconstitution des climats passés.
Diplômé de l’Ecole supérieure de chimie industrielle de Lyon, il est directeur de recherche au CEA et a dirigé l’Institut Pierre-Simon Laplace de 2001 à 2008. Il est aujourd’hui membre du Conseil stratégique de la recherche. Il a reçu de nombreux prix récompensant ses travaux, dont la Médaille d’or du CNRS en 2002 et le prix Vetlesen en 2012. Ancien vice-président du groupe scientifique du GIEC, co-lauréat du prix Nobel de la Paix en 2007, Jean Jouzel est l’une des grandes figures de la lutte contre le réchauffement climatique.
Il a publié avec Anne Debroise Le défi climatique (Dunod, 2014). Hugues Piolet est journaliste indépendant, spécialisé dans la communication par l’image. Diplômé de l’Ecole Estienne, il a réalisé un grand nombre d’infographies pour la presse, l’édition ou la publicité. Collaborateur de longue date des mensuels GEO et Historia, il est aussi chargé de l’adaptation en français des illustrations du National Geographic Magazine.
Il est également chef de service à Globalmagazine. info, portail libre d’information en ligne. Très attaché à la défense de l’environnement, il espère que son travail contribue à faire mieux connaître ces questions et à préserver notre planète.

17 x 25 cm
ISBN : 978-2-7467-4648-0
96 pages

TEM/ 2018
____________________

TEM / Trans-Europa Médias
* TEM Page Facebook :

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Posted in # TEM / PAGES LITTERAIRES / LE LIVRE FRANCOPHONE, * Albums - Beaux livres - Art | Commentaires fermés

# TRANS-EUROPA MEDIAS/ Prague et la République tchèque – 4ed

Prague et la République tchèque - 4ed

Editeur : Lonely Planet

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Lonely Planet : un guide de référence, à la fois pratique et culturel, pour découvrir Prague et la République tchèque
Une nouvelle édition tout en couleurs avec de nombreuses photos des trésors pragois mais aussi de la Bohême et de la Moravie.
Un chapitre très complet sur Prague et, pour ceux qui souhaiteraient prolonger leur voyage et partir à la découverte de la République tchèque, deux chapitres présentant le meilleur de la Bohême et le meilleur de la Moravie : les villes thermales (Marienbad, Karlsbad…), les châteaux, les cités médievales…
Un chapitre consacré à l’architecture.
Un plan détachable de Prague pour faciliter les déplacements.
Une couverture approfondie des aspects culturels les plus intéressants d’un voyage à Prague, architecture, arts, société tchèque ou… bière.
Des itinéraires sur 4 jours, des promenades commentées et une couverture très détaillée des principaux sites et activités par quartier.

13 x 20 cm
ISBN : 978-2-8161-7046-7
352 pages

TEM/ 2018
____________________

TEM / Trans-Europa Médias
* TEM Page Facebook :

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Posted in # TEM / PAGES LITTERAIRES / LE LIVRE FRANCOPHONE, Voyage | Commentaires fermés

# TRANS-EUROPA MEDIAS/ Aristonomia

Aristonomia

Auteur : Boris Akounine
Editeur : Louisson

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Aristonomia est le premier volet de la trilogie Album de famille, sorte de récit du XXe siècle russe au travers du prisme du destin d’une famille. Le premier volume est consacré aux années 1910, à la révolution et la guerre civile. Le second, aux années 1920 et le dernier aux années 1930. Mais Boris Akounine revendique également avec Aristonomia une entreprise littéraire expérimentale visant la synergie des deux vocations de l’écrivain : le dramaturge et l’érudit.
Non pas un  » projet commercial « , mais, dit-il, son  » oeuvre la plus personnelle « , en gestation depuis son adolescence. D’affinité stendhalienne, cette oeuvre l’est d’autant plus qu’elle met en récit un Julien Sorel de la Russie du début du XXe siècle. Anton Kloboukov, personnage central écartelé entre les deux moitiés contradictoires de la nation : la rouge et la blanche, comme en écho à d’autres romans russes majeurs tels que Le Don paisible de Mikhaïl Cholokhov ou Le Docteur Jivago de Boris Pasternak.
Avec, en filigrane, la quête philosophique d’un principe sublimatoire de la personnalité que le romancier-philosophe désigne par le terme d’aristonomie. Le roman s’ouvre à Petrograd, peu avant la chute de Nicolas II, pendant la révolution de février 1917. Le destin d’Anton Kloboukov, jeune étudiant en droit, fils d’un grand professeur, sera influencé par la rencontre avec deux anciens étudiants de son père : Pankrat Rogachov, bolchevique engagé, idéaliste, qui occupera des fonctions importantes dans la Tcheka, la police secrète de Dzerjinsky, et Piotr Berdichev, partisan de la cause blanche, fidèle au baron Wrangel, le dernier espoir des anticommunistes.
Après la mort de ses parents, Anon vit une brève aventure avec Pacha, l’ancienne servante familiale. Mais leur relation passionnée s’achève lorsque, rentré après plusieurs semaines en prison, Anton est invité par elle à vivre dans un ménage à trois avec un de ses camarades bolcheviques. Il quitte la maison, cherche un emploi de gardien de nuit dans une maison aisée, mais il est soupçonné d’être un agent bolchevique.
Avec l’aide de Berdyshev, vieil ami de la famille, Anton s’échappe en Finlande, passe par l’Allemagne et finit en Suisse. Il trouve du travail dans un hôpital à Zurich et gagne la confiance d’un chirurgien particulièrement talentueux qui le persuade de suivre une formation d’anesthésiste. Il tombe amoureux de Victoria, la compagne d’un jeune homme riche gravement malade, Laurence. Mais cette dernière l’éconduit.
Il décide alors de rentrer, rongé par un sentiment de culpabilité. Il arrive à Sébastopol, au moment où l’Armée blanche est en retraite en Crimée et il y retrouve ses anciens amis. A leur contact, les convictions d’Anton vacillent et il finit par admettre que la force est parfois nécessaire et que les blancs auraient du mal à tenir tête aux rouges. Prisonnier des Polonais, il aidera un Cosaque rouge, grâce aux connaissances médicales acquises à Zurich.
 » C’est le moment le plus important dans ma vie « , pense Anton. La scène, très émouvante, n’est pas sans rappeler Platon Karataev et Pierre Bezoukhov dans Guerre et Paix, de Tolstoï. Peu de temps après, il assiste impuissant à un pogrome. Le roman s’achève sur une note de désespoir : Anton envisage une vie solitaire afin de se consacrer à rendre compte de ces événements tragiques. La construction du roman est particulièrement intéressante.
Chaque partie  » romanesque  » (le roman d’Anton) est suivie d’une sorte de didascalie comprenant le point de vue de l’aristonome, sorte de pensée de l’ » homme parfait  » ; et le lecteur peut aisément faire lien avec Anton, le personnage central. C’est le moment où auteur et personnage ne font plus qu’un. Original, inattendu, risqué, le syncrétisme littéraire porté par l’auteur mérite à nos yeux de connaître un prolongement en version française.

L’AUTEUR:

Auteur prolifique, Boris Akounine est connu pour ses romans policiers très populaires. Ils mettent en scène la période tsariste, avec pour personnage principal l’enquêteur Erast Fandorine. Sous le pseudonyme d’Anna Borisova, il a publié trois ouvrages sur des thèmes contemporains et, sous celui de Brousnikine, trois romans historiques se déroulant respectivement aux époques de Pierre le Grand, de la conquête du Caucase des années 1840 et de la guerre de Crimée dans les années 1850. Certains de ses titres ont été adaptés au cinéma et à la télévision.

15 x 22 cm
ISBN : 979-10-95454-16-8
655 pages

TEM/ 2018
____________________

TEM / Trans-Europa Médias
* TEM Page Facebook :

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Posted in # TEM / PAGES LITTERAIRES / LE LIVRE FRANCOPHONE | Commentaires fermés

# TRANS-EUROPA MEDIAS/ Souleymane M’Baye « Le sénégaulois »

Souleymane M'Baye Le sénégaulois

Auteur : Karim Ben Ismaïl
Editeur : Budo

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Avec son art du clin d’oeil, il s’est autobaptisé le « SénéGaulois ». Lui c’est Souleymane M’baye, Franco-Sénégalais, boxeur d’élite et de style qui a disputé sept championnats du monde de boxe. Sous les lumières du ring, dans la pénombre des vestiaires ou l’intimité des camps d’entraînement, Souleymane Mbaye a accepté la proximité du photographe Laurent Gudin, témoin discret et privilégié de ces instants d’éternité.
Face à ses instants de vérité, il s’est livré au journaliste Karim Ben-Ismaïl, sans détour ni faux semblants. Laissant, une fois n’est pas coutume, son art de l’esquive au vestiaire. Pour un témoignage brut et vrai. A 40 ans, Souleymane vient de mettre fin à sa carrière pugilistique et se tourne vers le cinéma. Il est à l’affiche de Sparring, le dernier film dramatique de Samuel Jouy, il seconde brillamment Mathieu Kassovitz dans un rôle plus vrai que nature.
Sparring vient de sortir aux Etats-Unis, la promotion française, avec Souleymane Mbaye et Mathieu Kassovitz, débutera en 2018 pour une sortie en salle le 31 janvier.

L’AUTEUR:

Karim Ben Ismaïl (48 ans) est rédacteur en chef adjoint de L’Equipe Magazine. Spécialiste des sports de combat, il arpente les rings du monde depuis plus de vingt ans. Il a aussi obtenu des interviews exclusives des plus grands boxeurs : Mohamed Ali, George Foreman, Mike Tyson, Vladimir Klistchko, Prince Naseem Hamed ou encore Ray « Sugar » Leonard. La photographie saisit Laurent Gudin dans une première vie de directeur artistique pour des magazines comme Actuel, Rock&Folk, Glamour…
L’Afrique, elle, le saisit au Sénégal. Il a depuis publié cinq livres dont deux qui font autorité sur l’héritage et la modernité des traditions sénégalaises. Un autre, sur l’univers de la boxe, est issu de sa rencontre avec le champion du monde Souleymane Mbaye.

26 x 26 cm
ISBN : 978-2-84617-407-7
128 pages

TEM/ 2018
____________________

TEM / Trans-Europa Médias
* TEM Page Facebook :

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Posted in # TEM / PAGES LITTERAIRES / LE LIVRE FRANCOPHONE | Commentaires fermés

# TRANS-EUROPA MEDIAS/ Vincent tout-puissant

Vincent tout-puissant

Auteur : Nicolas Vescovacci, Jean-Pierre Canet
Editeur : JC Lattès

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Quand un huissier s’est présenté à sa porte, Nicolas Vescovacci a d’abord cru à une erreur. Puis il a compris : Vincent Bolloré lui réclamait 700 000 euros pour avoir simplement cherché à obtenir une interview avec l’homme d’affaires ou ses proches. Cette « anecdote » dit tout : l’art de l’intimidation du tycoon, son goût de la transgression, sa puissance de feu financière, la démesure de son monde mais aussi sa hantise d’être l’objet d’une enquête.
Il était, dès lors, impossible de renoncer. Ce livre est le fruit de deux années d’enquête sur les réseaux et les méthodes d’un des hommes les plus puissants de France.

LES AUTEURS :

Nicolas Vescovacci et Jean-Pierre Canet sont journalistes d’investigation (enquête sur le Crédit Mutuel, Cash Investigation, Envoyé spécial. Ils sont membres fondateurs du ‘collectif Informer n’est pas un délit’.

# REVUE DE PRESSE :

LA CRITIQUE DE TELERAMA (PARIS)
AVEC DES « BONNES PAGES » DU LIVRE :

Renvois d’ascenseur, censure, intimidation, invitations royales… Le livre-enquête signé des journalistes d’investigation Jean-Pierre Canet et Nicolas Vescovacci révèle certaines tactiques et pratiques de “Vincent tout-puissant”… Extraits, en exclusivité pour “Télérama”.
En 2015, Jean-Pierre Canet et Nicolas Vescovacci travaillaient pour Canal+. Leur documentaire sur le Crédit mutuel-CIC avait été déprogrammé par Vincent Bolloré, à la demande du pdg de la banque – et il avait finalement été diffusé sur France 3. Les deux journalistes d’investigation racontent leur mésaventure dans Vincent tout-puissant, un livre-enquête sur l’homme d’affaires breton, dont nous vous proposons de lire quelques extraits choisis ci-dessous (les titres des paragraphes ont été écrits pas nos soins).

* Les vraies raisons de la censure :
« Pendant l’été 2015, Vincent Bolloré a besoin des 3 % de Canal+ détenus par le Crédit Mutuel-CIC qui lui-même gère pour partie l’opération de rachat des actions de la chaîne (par Vivendi…)… Autrement dit, Vincent Bolloré a comme qui dirait “besoin” de Michel Lucas, le patron incontesté de la banque mutualiste pour réussir son opération […] A ce jour, cette opération de rachat des actions de la Société d’édition de Canal+ (SECP) nous semble l’explication la plus plausible à la censure de notre film. Il s’agirait donc d’un simple “renvoi d’ascenseur à son ami Michel Lucas”, comme il l’aurait expliqué à Rodolphe Belmer, l’ex-numéro 2 de Canal+. »

* Diffusion du documentaire sur le Crédit Mutuel-CIC sur France 3 en octobre 2015 : l’étrange échange entre le patron de la banque et Delphine Ernotte, pdg de France Télévisions
« La censure, […] cela peut être aussi simple qu’un coup de fil. […] Quelques jours avant l’émission, Delphine Ernotte décroche son téléphone pour prévenir Michel Lucas, le grand patron du Crédit Mutuel-CIC. La patronne de France Télévisions se souvient de la voix “d’un vieux monsieur embarrassé” qui “osa se mettre personnellement en danger” pour faire retirer notre film de l’antenne en menaçant d’arrêter les contrats publicitaires de sa banque avec les chaînes du groupe France Télévisions. Delphine Ernotte ne cède pas à ces ultimes pressions. »

* Des Guignols à la sauce Bolloré :
« Les “nouveaux” Guignols en préparation auraient reçu quelque temps après une “commande” de l’actionnaire en personne. Vincent Bolloré aurait demandé à ce qu’un sketch, mettant en scène son arrivée tonitruante à Canal+, soit filmé. Le sketch, nous confirme une source, “a effectivement été tourné”. Voici quelques bribes du scénario proposé par… Vincent Bolloré lui-même. Le patron breton aurait été présenté en Clint Eastwood, un cow-boy revêche et rapide comme l’éclair. A Canal+ toute la direction est en train de faire la fête, champagne et cotillons à gogo, “Vincent Clint Eastwood Bolloré”, en redresseur de torts, débarque alors sans prévenir, défouraille dans tous les coins et remet toute la maison au pas. Lee Van Cleef plutôt que Clint Eastwood, la Brute plutôt que le Bon. […] Ce sketch narcissique scénarisant la brutale reprise en main de Canal+ n’a évidemment jamais été diffusé sur les antennes du groupe. »

* Le CSA aux abonnés absents :
« A la fin de la réunion [avec le collectif Informer n’est pas un délit et Reporters sans frontières, ndlr], l’une des rares sages de l’institution à avoir une expérience de journaliste de terrain lâche à la délégation : “Tirez le signal d’alarme ailleurs, ici, malheureusement, il ne se passera rien.” Et, de fait, le CSA ne lèvera pas le petit doigt contre les censures ordonnées par Vincent Bolloré. »

* La “philosophie” de Serge Nedjar, le nouveau boss d’i-Télé :
« Règle numéro un : ne jamais déplaire à Vincent Bolloré.
Règle numéro deux : ne jamais nuire aux clients et partenaires de Vincent Bolloré.
Règle numéro trois : assurer si possible la promotion des produits et services “maison” ainsi que ceux desdits clients et partenaires.
Surnommé le général Tapioca par ses équipes, Serge Nedjar aurait appliqué avec zèle les consignes de son maître. »

* Les salariés d’i-Télé défendus par… le fils du président de la République :
« Pendant quatre-vingt-dix minutes, Thomas Hollande [avocat, il est spécialisé dans le droit du travail, ndlr] remonte le moral d’une rédaction à la dérive. “La direction aurait dû mettre en place un plan de sauvegarde de l’emploi, explique-t-il à des journalistes médusés. Sinon, les 52 ruptures sont nulles et vous pourrez demander leur réintégration.” […] A la manière d’un leader syndical, il suggère à ses interlocuteurs un moyen de pression : “Dans une négociation, l’arme des salariés, cela ne peut être que la grève. Vous pouvez voter la grève tout de suite. […] Peu d’entreprises ont un tel pouvoir de nuisance, vous ne vous rendez pas compte !” »

* Coup de fil au député qui porte la loi sur… l’indépendance des médias :
Un samedi matin, Patrick Bloche entend sonner son téléphone. “Bonjour, c’est Vincent Bolloré.” Le patron de Vivendi se recommande de Bernard Poignant, le conseiller de François Hollande [ex-maire de Quimper, c’est un ami de trente-cinq ans du milliardaire breton, ndlr]. “Ce qui m’a frappé, c’est le mépris que j’ai senti dans ses propos, nous confie Patrick Bloche. Il a été tellement obséquieux, répétant cent mille fois qu’évidemment il ne voulait en rien m’influencer et qu’il était éminemment respectueux de la représentation nationale et du suffrage universel que j’ai eu le sentiment d’un mépris social. Il ne m’a rien demandé sinon pour me dire sa disponibilité dans la discussion. Il a pensé m’impressionner. […] C’était une manière de me dire : fais gaffe ! »

* Loi Florange : quand Bolloré soutient Montebourg :
« “Vous savez que je suis un défenseur de cette loi, c’est formidable !” aurait alors tonné le patron breton [lors d’un déjeuner à l’Elysée avec Jean-Pierre Jouyet, alors secrétaire général de la présidence, ndlr]. Cette loi recèle effectivement une disposition qui a tout pour plaire à Vincent Bolloré […]. Elle octroie un double droit de vote pour chaque action détenue depuis plus de deux ans par un investisseur. »

* Echange surréaliste avec un responsable de Spécial investigation :
« Costume clair, teint hâlé, détendu, Vincent Bolloré remonte une travée et se fige devant un tableau noir, sur lequel figure la liste des enquêtes diffusées et celles qui le seront bientôt. “Bolloré a bloqué son regard sur deux films, se souvient Jean-Baptiste Rivoire [alors rédacteur en chef adjoint de Special iinvestigation, ndlr]. Le premier portait sur la famille Mulliez, propriétaire d’Auchan, et l’autre sur Dominique Strauss-Kahn, DSK. Il a bredouillé les deux noms […] en faisant une moue, et là je ne sais pas ce qui m’a pris, j’ai dit : “Vous voulez qu’on ajoute Vincent Bolloré ?” Surpris par tant d’insolence, l’industriel éclate de rire et répond : “Allez-y, je n’ai rien à cacher !” »

* Les relations Bolloré-Sarkozy :
S’ils ont pu « se renifler » dès le milieu des années 80, s’apprécier au début des années 90, « l’épisode Bouygues » [la fameuse tentative d’OPA de Bolloré sur Bouygues fin 1997-début 1998, ndlr], malgré sa violence, semble paradoxalement avoir rapproché Nicolas Sarkozy et Vincent Bolloré [Nicolas Sarkozy est alors l’avocat de Martin Bouygues, dont il est très proche, ndlr].

* L’escapade de Nicolas Sarkozy sur le yacht du milliardaire :
« Départ le lendemain [de son élection, le 6 mai 2007, ndlr] pour l’île de Malte dans le jet privé de Vincent Bolloré : un séjour aller-retour tous frais payés. L’avion, le bateau, le personnel, la pension complète, tout est offert par la « maison Bolloré. » Bienvenue sur le Paloma, 60 mètres de long, 2 ponts, 7 cabines pour une capacité de 12 passagers, plus les hommes d’équipage. Tarif de location à la semaine : 190 000 euros. Le jet privé, un Falcon 900, est habituellement facturé 6 000 euros de l’heure. Sept mois plus tard, à Noël, rebelote, encore un petit tour “gratis” dans le Falcon 900 de Vincent Bolloré pour aller en Egypte. »

* Les relations de Bolloré avec l’abbé Grimaud :
« Nous avons rencontré un prêtre qui observe l’homme d’affaires depuis plus de vingt ans. […] Notre témoin, qui souhaite garder l’anonymat, croit tenir la clé de la relation Grimaud-Bolloré : “Bolloré, c’est un catholique qui se sert de la religion […] Lui et son abbé croient au pouvoir magique du sacrement. C’est simple : quand Bolloré fait une bêtise, il se confesse. Il se blanchit et il repart. C’est une conception très vieille France de la religion, préconciliaire (Vatican II) que l’on inculquait aux enfants avant guerre pour les tenir.” […] Il semble que l’abbé Grimaud soit celui qui réconcilie la vie terrestre de Vincent Bolloré avec ses aspirations spirituelles. »

TELERAMA : ENTRETIEN
JEAN-PIERRE CANET ET NICOLAS VESCOVACCI : “VINCENT BOLLORÉ, C’EST L’IMPUNITÉ TOTALE”

Extraits :

« Les deux auteurs de “Vincent tout puissant” reviennent sur la génèse de ce livre révélation, qui met à nue les pratiques du patron de Canal+.

Lors de la déprogrammation sur Canal+ du documentaire sur le Crédit Mutuel-CIC, décidée par Vincent Bolloré, vous étiez aux premières loges. Dans les mois qui ont suivi, vous avez même été contraints de quitter KM, le producteur. Vous réglez vos comptes ?

Non. Beaucoup de choses avaient été écrites sur cette histoire, mais jamais par ceux qui l’ont directement vécue ! Cette censure brutale, « à l’ancienne », constitue le premier acte de la révolution éditoriale menée à Canal+ par Vincent Bolloré. Quand un des lanceurs d’alerte du Crédit Mutuel-CIC nous a dit « vous savez, ce n’est pas sûr qu’elle sorte, votre enquête… », on lui a ri au nez. En fait, il était bien informé. Après ce documentaire, on devait faire aussi de l’investigation pour Le grand journal ! Avec ce livre, on voulait comprendre ce qui nous était arrivé.

Et alors ?

On a péché par naïveté. Personne n’avait imaginé que Vincent Bolloré pouvait exercer un tel contrôle. On était sur Canal+, l’antenne qui a révolutionné le PAF dans les années 90 et lancé l’investigation à la télévision, avec 90 minutes et Le vrai journal. Il existait à notre sens un véritable « esprit Canal », une sorte de pacte avec les abonnés qu’on peut résumer comme suit — à part le foot et le cinéma, on peut dire à peu près ce qu’on veut. L’intérêt marketing de la chaîne rencontrait l’intérêt journalistique en interne. Bref, subir la censure était impensable, au risque d’abîmer l’image de la chaîne en profondeur. Vincent Bolloré s’en moque. A i-Télé, il s’est débarrassé sans vergogne d’une centaine de personnes. Les gens ne se rendent pas compte ce qui est arrivé à cette chaîne ! Dès qu’on a compris que notre affaire était grave, on s’est dit qu’on se battrait pour que ce documentaire soit diffusé. Notre affaire pose aussi la question de la concentration des pouvoirs : cet homme-là plus que d’autres utilise ses médias pour servir ses intérêts personnels, sans aucune limite.

Evasion fiscale Crédit mutuel : les dessous d’une enquête censurée
Comment analysez-vous la façon dont Vincent Bolloré mène ses affaires ?

C’est un activiste financier, au sens anglo-saxon du terme : il investit dans des boîtes pour en tirer un maximum de dividendes et de cash le plus rapidement possible. La manière dont il a mis la main sur Canal+ — vendre ses chaînes Direct 8 et Direct Star, pour ensuite monter au capital de Vivendi et prendre le contrôle, on n’est pas loin du coup du siècle ! A chaque fois, les gens en face, comme Martin Bouygues, Alain de Pouzilhac chez Havas ou Bertrand Meheut à Canal+, ne le voient pas venir. Ses méthodes choquent même le monde des affaires, qui admire pourtant ses coups financiers. Le Meccano industriel, comme savoir s’il faut ou non faire des synergies avec Dailymotion, etc., ce n’est pas son sujet (…)

Et la manière dont il exerce le pouvoir ?

Ce qui frappe, c’est son impunité totale. Il n’a aucun rôle opérationnel à Canal+, mais c’est lui qui fait tout. Il y exerce un pouvoir par la peur – il a dit lui-même qu’il faut un peu de « terreur » pour gouverner. Il y a eu une forme de soumission de cette chaîne — alors que i-Télé a fait grève un mois — qui interroge. Vincent Bolloré joue sur l’incapacité des gens à exercer une résistance éclairée. Pourquoi des historiques comme Michel Denisot, Antoine de Caunes, ou même Pierre Lescure, n’ont-ils jamais pris la parole pour défendre Canal+ ? On peut faire le parallèle avec le « shock and awe » (le choc et l’effroi), mis en œuvre par l’armée américaine en Irak en 2003. Tu frappes fort, tu crées la peur et l’effroi, et après plus personne ne bouge. Que ce soit les salariés, les dirigeants mais aussi l’Etat. Très peu de politiques ont réagi à ce qui s’est passé à i-Télé, à l’exception d’Arnaud Montebourg, Marie-Noëlle Lienemann et David Assouline. François Hollande et Manuel Valls n’ont pas dit un mot ! (…)

“Emmanuel Macron a soutenu la montée de Bolloré dans le capital de Vivendi quand il était à Bercy… Et aujourd’hui président de la République, il répond au téléphone à Cyril Hanouna”
Dans le livre, vous évoquez aussi les nombreux relais de Vincent Bolloré dans le monde politique…

Alors qu’il était conseiller de François Hollande à l’Elysée, Bernard Poignant a déclaré à l’un de nous deux que « Vincent Bolloré, c’est un bout de la France ». Il estime qu’un industriel comme lui doit être soutenu et vénéré par le pouvoir car il représente notre pays. François Hollande confirme pour la première fois dans le livre avoir évoqué avec son homologue Paul Biya le sort du port de Kribi, au Cameroun, lors d’un voyage officiel dans ce pays en juillet 2015. Candidat à sa concession, le groupe Bolloré, non retenu dans un premier temps, l’a finalement décrochée quelques semaines après cette visite. De son côté, Emmanuel Macron a soutenu la montée de Bolloré dans le capital de Vivendi quand il était à Bercy… Et aujourd’hui président de la République, il répond au téléphone à Cyril Hanouna quand celui-ci lui souhaite son anniversaire en direct à la télé ! C’est assez dingue.

En janvier 2017, alors en pleine enquête, Nicolas Vescovacci a été assigné en justice, le groupe Bolloré lui réclamant 700 000 euros de dommages et intérêts. Cela vous-a-t-il surpris ?

C’est du jamais-vu. Car cette assignation concernait… de simples demandes d’interview sur des questions précises afin de respecter le principe du contradictoire. Sept en tout, ça nous fait 100 000 euros la question, c’est un peu cher, non ? Plus sérieusement, c’est à notre sens l’exemple type de « poursuite-bâillon », destinée à dissuader les journalistes d’enquêter et à les réduire au silence. Comme de nombreux confrères, collectifs et sociétés de journalistes, nous avons d’ailleurs signé la semaine dernière la tribune publiée dans de nombreux médias (dont Télérama) pour dénoncer ces procédures abusives. »
.

14 x 22.5 cm
ISBN : 978-2-7096-5671-9
400 pages

TEM/ 2018
____________________

TEM / Trans-Europa Médias
* TEM Page Facebook :

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Posted in # TEM / PAGES LITTERAIRES / LE LIVRE FRANCOPHONE | Commentaires fermés

# TRANS-EUROPA MEDIAS/ AMSTERDAM 2018 – City Guide

AMSTERDAM 2018

Editeur : Petit Futé

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Destination à la mode depuis quelques années, la « Venise du Nord » continue de faire des émules, et pour cause. A pied, en vélo ou en barque, les balades à travers ce joyau touristique font découvrir les particularités de l’architecture locale, qui ne ressemble à aucune autre. Amsterdam est singulière : sa mosaïque de quartiers qui se succèdent sans se ressembler se prête volontiers aux longues promenades sans but…. Amsterdam vit aussi la nuit. Elle est même l’une des villes les plus dynamiques et chaleureuses d’Europe. Une fois le soleil couché et les néons allumés, une foule branchée prend possession de la ville, à la recherche de petites salles conviviales. Trois quartiers s’activent alors : le Leidseplein, le Quartier Rouge et le Rembrandtplein. Célèbre pour ses nombreux coffee shop, minutieusement réglementés, la ville affiche fièrement son ouverture d’esprit.

12 x 20 cm
ISBN : 979-10-331-8037-1
288 pages

TEM/ 2018
____________________

TEM / Trans-Europa Médias
* TEM Page Facebook :

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Posted in # TEM / PAGES LITTERAIRES / LE LIVRE FRANCOPHONE, Voyage | Commentaires fermés

# TRANS-EUROPA MEDIAS/ L’ensauvagé

L'ensauvagé

Auteur : Héloïse Combes
Editeur : Marivole

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

François, un jeune garçon solitaire et énigmatique, grandit dans un village berrichon. A travers un récit tendre et poétique, L’Ensauvagé sonne comme une ode à la nature, à la liberté, au mystère de vivre, à la grâce des petites choses.

L’AUTEUR:

Héloïse Combes est née en 1981 à Montpellier. Elle partage sa vie entre le sud de la France et le Berry où elle puise son inspiration empreinte d’amour de la nature et de quête de la lumière. Elle est auteure d’une dizaine de livres parus et à paraître chez divers éditeurs.

14 x 22.5 cm
ISBN : 978-2-36575-423-1
192 pages

TEM/ 2018
____________________

TEM / Trans-Europa Médias
* TEM Page Facebook :

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Posted in # TEM / PAGES LITTERAIRES / LE LIVRE FRANCOPHONE | Commentaires fermés

# TRANS-EUROPA MEDIAS/ Le travail, au-delà de l’évaluation – Normes et résistances

Le travail, au-delà de l'évaluation - Normes et résistances

Auteur : Damien Collard
Editeur : Erès

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Certains milieux de travail connaissent une véritable inflation des normes. Leurs finalités sont multiples : instaurer de la transparence, garantir au « client » un service de qualité, orienter et contrôler les comportements, responsabiliser les acteurs et les inciter à « l’excellence », mieux évaluer le personnel. En constituant un véritable corset, voire un carcan, ces normes peuvent empêcher les salariés de réaliser un travail de qualité, être une source de démotivation – voire de souffrance au travail – et fragiliser les collectifs de travail en place.
Elles peuvent aussi générer des actions de résistance, individuelles et/ou collectives. Damien Collard invite le lecteur à un véritable voyage au centre des organisations. A travers trois univers professionnels différents (les agents d’ambiance ou d’escale à la SNCF, les agents au contact avec les usagers d’une préfecture, les enseignants-chercheurs de l’université), il essaie de comprendre pourquoi et comment de nouvelles normes ont été instaurées.
Sur la base d’exemples concrets, il en analyse les effets induits, pointe les risques de dérive potentielle pour la société toute entière et esquisse quelques pistes de réflexion pour repenser la question de l’évaluation du travail.

L’AUTEUR:

Damien Collard est maître de conférences en sciences de gestion (université de Franche-Comté) et membre du Centre de recherche en gestion des organisations (CREGO – université de Bourgogne).

11 x 17 cm
ISBN : 978-2-7492-5743-3
270 pages

TEM/ 2018
____________________

TEM / Trans-Europa Médias
* TEM Page Facebook :

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Posted in # TEM / PAGES LITTERAIRES / LE LIVRE FRANCOPHONE | Commentaires fermés

# TRANS-EUROPA MEDIAS/ La Quête onirique de Vellitt Boe

Couve La Quête 1e et 4e

Auteur : Kij Johnson
Editeur : Belial’

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

« Kij Johnson a un don sans pareil pour rendre l’irréel réel et le réel irréel. » Ursula K. Le Guin

Clarie Jurat a disparu. Nul ne sait où, mais il semblerait qu’elle se soit enfuie en compagnie d’un homme… un homme venu du monde de l’éveil. Au sein du Collège de femmes d’Ulthar, c’est la consternation : pareille fugue pourrait remettre en cause l’existence même de l’institution. Pour Vellitt Boe, le temps est venu d’abandonner ses atours confortables de professeure vieillissante au profit de sa défroque oubliée de voyageuse émérite ; retrouver son élève est impératif. Une quête qui la conduira loin, bien plus loin qu’elle ne l’imagine, d’Ulthar à Celephaïs, au-delà même de la mer Cérénarienne, jusqu’au trône d’une ancienne connaissance, un certain Randolph Carter…

L’AUTEUR:

Née à Harlan dans l’Iowa, en 1960, Kij Johnson est l’auteure de deux romans et d’une cinquantaine de nouvelles et novellas. Si elle partage aujourd’hui son temps entre ses activités de romancière et les cours qu’elle dispense à l’Université du Texas, elle fut longtemps responsable éditoriale (chez Tor Books, Dark Horse Comics ou TSR), après avoir été libraire indépendante, éditrice de mots croisés cryptiques, publicitaire pour une radio locale ou encore serveuse dans un strip bar…

Un pont sur la brume, son premier titre publié en France, a cumulé les distinctions des deux côtés de l’Atlantique : Hugo et Nebula Awards 2012, Grand Prix de l’Imaginaire 2017. Avec La Quête onirique de Vellitt Boe, lauréat du prestigieux World Fantasy Award 2017, Kij Johnson signe un stupéfiant prolongement à l’un des grands classiques de H. P. Lovecraft, sans oublier d’en explorer sa faille la plus patente : la place qu’il y réserve aux femmes.

13 x 20 cm
ISBN : 978-2-84344-929-1
191 pages

TEM/ 2018
____________________

TEM / Trans-Europa Médias
* TEM Page Facebook :

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Posted in # TEM / PAGES LITTERAIRES / LE LIVRE FRANCOPHONE | Commentaires fermés

# TRANS-EUROPA MEDIAS/ Frontières

Frontières

Auteur : Laurence Lécluze
Editeur : Sarah Arcane

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

2080. L’Europe décide de fermer les yeux sur la misère du monde pour préserver ses richesses. Elle se réfugie derrière des frontières infranchissables. Sous la stricte gestion de 7 Mégacorps, elle espère subvenir aux besoins de sa population. En 2170, C’est un constat d’échec. Les citoyens ont faim, la résistance des Veilleurs s’organise et recrute. Victor Lefèvre, Mégacorp du Centre, annonce à ses homologues qu’il est temps pour eux de se réfugier sous leur dôme. Ils y seront en sécurité loin de l’agitation de la misérable humanité. C’est sans compter sur Liv, Pol, Diego et Mathieu, révoltés par l’injustice et la violence de leur monde. Ils sont bien décidés à débusquer Victor et à abattre les murs qui les enserrent… »

ISBN : 979-10-93889-16-0
538 pages

TEM/ 2018
____________________

TEM / Trans-Europa Médias
* TEM Page Facebook :

https://www.facebook.com/transeuropa.medias/

Posted in # TEM / PAGES LITTERAIRES / LE LIVRE FRANCOPHONE | Commentaires fermés