# TEM / TRANS-EUROPA MEDIAS/ ROMAN GRAPHIQUE : L’ATTENTAT

L'atentat

D’après le roman de Yasmina Khadra

Scénariste Loïc Dauvillier / Dessinateur Glen Chapron

Collection: Hors Collection

Editeur : Glénat

Amine Jaafari, arabe et israélien, est un chirurgien reconnu à Tel Aviv où il vit avec son épouse. Un jour, après un attentat meurtrier, la police israélienne l’informe que la kamikaze est… sa femme. Brisé par cette révélation, Amine décide d’aller à la rencontre de ceux qui l’ont poussée à commettre le pire. À la recherche de la vérité, il va devoir se confronter à une réalité qu’il a refusée de voir, lui, l’Arabe si bien intégré du bon côté du mur.

Une adaptation réussie d’un roman bouleversant, au cœur du conflit israélo-palestinien.

« Nous sommes bien loin de nous douter de la réalité du conflit israélo-palestinien, bien loin d’imaginer le quotidien de ceux qui vivent cette guerre et des ressorts qui animent ses combattants. Yasmina Khadra apporte un éclairage partiel, mais significatif »

- Un lecteur.

Loïc Dauvillier et Glen Chapron signent une adaptation vibrante du roman de Yasmina Khadra, vendu à plus de 600 000 exemplaires en France et traduit dans plus de 20 pays. Un roman graphique poignant dans lequel le drame intime se mélange à la tragédie politique de l’inextricable conflit israélo-palestinien. Évitant l’écueil des jugements de valeur, ce récit bouleversant a le grand mérite de susciter plus de questions qu’il ne donne de réponses, et confronte le lecteur avec la douleur de chaque camp…

L’HISTOIRE :

Fin de journée à l’hôpital de Tel Aviv. Le docteur Amine Jaafri, un palestinien naturalisé israélien, termine un compte-rendu d’intervention. Avant de quitter son service pour retourner chez lui rejoindre sa femme Sihem, deux de ses collègues lui proposent de dîner ensemble. Alors qu’ils discutent dans la cafétéria, une explosion en plein cœur de la capitale israélienne interrompt leur discussion. Ils comprennent rapidement qu’un kamikaze a du se faire exploser dans un quartier fréquenté. Ils redescendent aussitôt au bloc pour soigner les premiers blessés. Le bilan est très lourd : au moins 19 morts. Après de longues heures à opérer les mutilés, Amine rentre enfin chez lui. Son appartement est vide, sa femme n’est pas encore rentrée. Sa nuit est écourtée par le coup de fil de Naveed, un ami policier qui lui demande de revenir rapidement à l’hôpital. Sur place, il apprend que le corps de la kamikaze est probablement celui de Sihem, sa femme…

Brisé par cette révélation, Amine décide d’aller à la rencontre de ceux qui l’ont poussée à commettre le pire. À la recherche de la vérité, il va devoir se confronter à une réalité qu’il a refusée de voir, lui, l’Arabe si bien intégré du bon côté du mur. Loïc Dauvillier et Glen Chapron signent une adaptation vibrante du roman de Yasmina Khadra, vendu à plus de 600 000 exemplaires en France et traduit dans plus de 20 pays. Un roman graphique poignant dans lequel le drame intime se mélange à la tragédie politique de l’inextricable conflit israélo-palestinien. Évitant l’écueil des jugements de valeur, ce récit bouleversant a le grand mérite de susciter plus de questions qu’il ne donne de réponses, et confronte le lecteur avec la douleur de chaque camp…

REVUE DE PRESSE /

La critique de Planète BD :

« Ce qu’on en pense sur la planète BD :  Parrainée par Courrier International, cette BD est l’adaptation du roman à succès de l’écrivain algérien Yasmina Kharida (de son vrai nom Mohammed Moulessehoul) qui a reçu le prix des libraires en 2006. En plein conflit israelo-palestinien, Amine et sa femme, ont quitté leur région et leurs familles pour s’installer à Tel Aviv, en pensant y vivre sereinement jusqu’à ce que l’horreur fasse effraction dans la vie du chirurgien. Il découvre que la personne qui partageait sa vie et qu’il pensait connaître intimement, se révèle être une kamikaze terroriste à la solde des intégristes islamistes. Pour cerner les motivations et le cheminement intellectuel de Sihem, Amine n’hésite pas à enquêter dans les quartiers paupérisés de Palestine et les lieux de cultes radicaux, terreau de la haine contre l’oppressant état d’Israël. La majeure partie de l’histoire est consacrée à la compréhension de ce qui a amené Sihem, un être doux, ouvert aux autres à commettre cette atrocité. Le rythme est soutenu, l’intrigue est bien menée, le scénario de Loïc Dauvillier est captivant et habilement construit. Amine se trouve à la fois rejeté par le pays qui l’avait adopté et se sent hermétique au prosélytisme des religieux palestiniens. Dans le dernier tiers du récit, on dépasse le caractère individuel de cette histoire pour aborder davantage le caractère politique général du conflit millénaire. Plaisant à lire, le dessin assez rapide de Glen Chapron est efficace, vif, expressif. Un récit poignant, violent qui apporte un nouvel éclairage sur un conflit inextricable. »

http://www.planetebd.com/bd/glenat/l-attentat/-/17452.html

REVUE DE PRESSE /

La critique de Actua BD :

« C’est l’une des pépites de la rentrée. Adapté du très beau roman de Yasmina Khadra, cette évocation du conflit israélo-palestinien rend toute la complexité du dialogue difficile entre l’Orient et l’Occident, en dehors des clichés vite expédiés de l’actualité quotidienne.

Il n’est jamais facile d’évoquer les relations israélo-palestiniennes. Immédiatement, les esprits s’enflamment et la raison s’évapore. La force du roman de Yasmina Khadra (pseudonyme de l’écrivain algérien Mohammed Moulessehoul) est de proposer un point de vue complexe : celui d’un chirurgien d’origine palestinienne qui a opté pour la nationalité israélienne. Il est parfaitement intégré à l’état hébreu, partage ses jours et ses nuits avec des Israéliens, même s’il est en butte aux intégristes religieux juifs.

Un jour, il découvre que sa propre épouse s’est fait exploser dans un attentat-suicide, lui qui, tous les jours, opère les victimes de ce genre d’attentat. Le vrai choc, est qu’il ignore tout de la dérive fondamentaliste de sa femme… Il se met à enquêter pour trouver des réponses, pour comprendre comment quelqu’un d’aussi proche a pu faire un tel acte à son insu.

Dauvillier a parfaitement transposé ce récit dans des dialogues courts et des situations d’autant plus marquantes qu’elles abordent des questions qui méritent qu’on les aborde avec soin, dans toute leur complexité. Il n’y a pas dans cette BD de stigmatisation des uns et des autres. Il y a surtout l’incompréhension sur l’attraction qu’exerce un discours fondamentaliste suicidaire qui séduit pourtant et qui va à l’encontre de ce que à quoi aspire tout un chacun : le bonheur et la paix. Cette souffrance pousse le docteur Amine Jaafari à aller jusqu’au bout de son interrogation.

La réussite de cet album doit beaucoup au dessin de Glen Chapron. Tout en étant parfaitement réaliste, son tempo-croquis rend parfaitement les visages, avec toute leur intériorité et la densité des regards, et ces paysages d’Israël et de Palestine, gorgés de lumière, parfaitement ressentis en dépit du fait que les auteurs n’ont pu se rendre sur place.

L’Attentat est ’un des livres les plus intelligents et les plus sensibles de la rentrée BD 2012. »

http://www.actuabd.com/L-Attentat-Par-Loic-Dauvillier-et

__________________

Sur le site de l’éditeur :

http://www.glenatbd.com/bd/l-attentat-9782723482547.htm

Format : 215 x 293 mm

160 pages

Façonnage: Cartonné

EAN/ISBN : 9782723482547

Prix: 25.50€

ImprimerAcheter

Paru le 05.09.2012

One shot

Être averti:

ok

Permet d’être averti le jour de la sortie d’un nouveau tome.

Chercher à comprendre l’impossible

L_ATTENTAT[DRU].indd.pdf

 

This entry was posted in # TEM / BD - MANGAS - COMICS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.