# TEM / TRANS-EUROPA MEDIAS/ SORTIR DE LA LONGUE NUIT

EODE BOOKS - Sortir de la longue nuit

Patrick BARD

Albin Michel

Egalement écrivain, Patrick Bard arpente l’Amérique latine depuis plus de 20 ans, son travail étant centré sur l’autochtonie : ses paysages, ses natures, ses peuples ; et sur la lutte contre les stéréotypes des peuples indiens. La plupart des Indiens aujourd’hui n’appartiennent pas à des communautés tribales traditionnelles. Qu’ils vivent en forêt, à la campagne ou dans les villes, qu’ils se situent en Amazonie, dans les Andes, en Mésoamérique, ils sont insérés dans des sociétés ouvertes, en contact avec des populations diverses, inscrits dans des dynamiques nationales et internationales. Ils sont près de 50 millions en Amérique latine et y constituent un archipel de quelques 400 groupes ethno-linguistiques.

“Depuis un demi-siècle, les Indiens ont entrepris de sortir de la longue nuit inaugurée par la Conquête. Leurs mouvements d’émancipation ont ébranlé un racisme qui ne dit pas son nom et permis à un nombre de plus en plus grand d’entre eux de recouvrer leur dignité, de marcher la tête haute. Mieux, ils ont trouvé un écho auprès de populations occidentales désormais confrontées aux mêmes prédations que les Indiens. Peut-être le temps est-il venu de faire silence. D’écouter. D’apprendre. D’échanger.”

- Patrick Bard et Marie-Berthe Ferrer

PRESENTATION DE L’EDITEUR

Le 12 octobre 1492, vers 10 heures du matin, Christophe Colomb aborda sur une plage des Bahamas et déclencha sans le savoir une révolution planétaire : la découverte d’un immense continent qui allait susciter rêves et passions. Pourtant cette révélation de l’existence des Amériques fut une conquête. Brutale, violente, meurtrière, comme chacun le sait aujourd’hui. Les peuples amérindiens ont bien failli disparaître à jamais, victimes des guerres, des maladies et des déplacements de populations. Mais ils font toujours partie de ce monde qui est le nôtre à force de résistance et de résilience.

C’est le sujet du formidable livre de Patrick Bard : 520 ans après Colomb, il nous entraîne dans un incroyable voyage photographique à travers l’Amérique, de Los Angeles à la Patagonie en passant par les Andes et l’Amazonie. Il se fait le chroniqueur de toute une humanité qui a recouvré sa dignité. Son combat a trouvé un écho nouveau auprès de nous et c’est pourquoi ces photographies nous touchent autant.

Des états frontaliers américains à la Patagonie jusqu’à l’Île de Pâques, Patrick Bard nous invite à voir, savoir, reconnaître :  « ces peuples à qui l’humanité fut d’abord déniée furent presque totalement anéantis, non sans avoir opposé une âpre résistance à l’envahisseur. Une résistance longue de cinq cent vingt ans, qui dure encore et qui est l’objet de ce livre. Car depuis un demi-siècle, les Indiens ont entrepris de sortir de la longue nuit inaugurée par la Conquête. »

BIOGRAPHIE DE L’AUTEUR

Depuis près de trente ans, Patrick Bard, photojournaliste et romancier, sillonne l’Amérique Latine où il a réalisé un important travail sur les peuples autochtones. Son travail a été exposé au Centre Pompidou, à la Grande Halle de la Villette mais aussi aux Etats-Unis, en Espagne et en Amérique Latine. Il a publié plusieurs ouvrages et romans aux éditions du Seuil. Ses oeuvres ont été acquises par plusieurs musées et collections privées.

Sortir de la longue nuit

Indiens d’Amérique latine

Photographies et texte : Patrick Bard et Marie-Berthe Ferrer

22 x 28 cm, 208 pages imprimées en quadrichromie

couverture brochée avec rabats

plus de 100 photographies

L’atelier d’édition pour les éditions Albin Michel

ISBN-10: 2226208208

ISBN-13: 978-222620820

________________________________

# ENGLISH SUMMARY

A book of Patrick bard

Patrick Bard has scoured Latin America for over 20 years. His work is based on the native peoples : their landscapes, natural environments, and on the Indian peoples’ fight against stereotypes. Today, most Indians do not belong to traditional tribal communities. Whether they live in the forest, the countryside or cities, whether they’re in the Amazon, the Andes, or Mesoamerica, they are part of open societies, in contact with diverse populations, falling within national and international dynamics. There are nearly 50 million Indians in Latin America, and they constitute an archipelago of some 400 ethno-linguistic groups. For half a century, the Indians have undertaken to emerge from the « long night » that began with the Conquest. Freedom movements have shaken up latent racism and allowed an ever-increasing number of them to recover their dignity and walk with their heads held high.

The book « Sortir de la longue nuit, Indiens d’Amérique Latine » by Patrick Bard and Marie-Berthe Ferrer, published by Éditions Albin Michel, will be in bookstores on 4 October 2012 and presented in a preview screening during the festival.

On 12 October 1492, at around 10 am, Christopher Columbus set foot on a beach in the Bahamas and unwittingly sparked a global revolution : the discovery of an immense continent that would awaken dreams and passions. However, this revelation of the existence of the Americas was a brutal, violent, murderous conquest, as we now know. The American Indian peoples nearly disappeared forever, as victims of wars, diseases and displacements of populations. Yet they are still a part of this world of ours through their sheer resistance and resilience. This is the subject of Patrick Bard and Marie-Berthe Ferrer’s amazing book : 520 years after Columbus, they lead us on an incredible photographic journey through the Americas, from Los Angeles to Patagonia, via the Andes and the Amazon. They become the chroniclers of an entire people that has recovered its dignity. Their struggle has found a new echo among us, which is why these photographs are so moving.

_______________________________

Source EODE Books /

http://www.eode.org/category/eode-books/

 

 

This entry was posted in * Essais - Bios - Philo. Bookmark the permalink.

Comments are closed.