# TRANS-EUROPA MEDIAS / ESSAI / MILLE NUANCES DE FEMMES

TEM - posts - LIVRE Mille nuances de femmes (2014 04 23)

Minou Azoulai

Editions du moment

Elles sont souvent belles, actives, séduisantes. Mais que veulent-elles ? De l’amour, du sexe, de l’argent, du pouvoir ? Tout cela et plus encore. Les femmes entrées dans la maturité ne renoncent à rien.

Minou Azoulai s’est interrogée sur la sexualité de celles qui, après 45 ans, subissent les tumultes de la ménopause, mais continuent d’aimer et de fantasmer. Elles lisent des textes érotiques, achètent des sex toys et de la lingerie fine.

Certaines n’hésitent pas à recourir à la chirurgie esthétique et à cliquer sur les sites de rencontres pour s’amuser ou trouver le compagnon idéal. La journaliste, déjà auteur des Petits Arrangements avec la cinquantaine, a recueilli leurs confidences sans tabous. Elle a enquêté pour comprendre ce qu’il se passe dans leur tête et leur corps, de la puritaine à la cougar, sans oublier la travailleuse du sexe qui assume ses choix.

Si quelques voix discordantes avouent avoir renoncé au sexe et à l’amour, le constat est étonnant, et nombre d’idées reçues sont battues en brèche.

EXTRAIT DE ‘MILLE NUANCES DE FEMMES

Prologue.

« On nous le dit de tous côtés, les jeunes femmes d’aujourd’hui font des carrières, s’éclatent, osent tout dans leur vie amoureuse, les rencontres multiples, la polygamie, l’infidélité, les sextoys, les bitures partagées, les réseaux à tout va. En même temps qu’elles travaillent, qu’elles sont en couple et même déjà mères ! Bref, elles y vont à fond la caisse. On est censés constater qu’elles en sont capables, elles sont censées assumer.

Et pourtant, elles sont nombreuses, dans la fleur de l’âge, de leur énergie et de leur beauté, à se morfondre dans l’attente d’une rencontre qui les sortira de leur célibat, voire de leur solitude. Elles ont tout pour réussir, mais elles se montrent très exigeantes, elles font peur aux hommes et elles ont peur elles-mêmes. Elles subissent et font subir à leurs proches des injonctions contradictoires, elles veulent le désir triomphant, la virilité affichée chez leur compagnon, mais aussi le romantisme et l’amour. Bref, la quadrature du sexe.

Le panorama se révèle bien paradoxal.

Pour moi qui ai dépassé la cinquantaine, j’observe avec intérêt ces changements générationnels. En même temps que vers les phénomènes en pleine (r)évolution, je veux aussi interroger la société en me tournant vers ces «pionnières» de la libération, qui affrontent les mêmes changements que leurs benjamines, tout en apprenant à se battre contre le vieillissement.

Un ouvrage sur la sexualité féminine, c’est évidemment tout un livre de questionnements. Première et légitime interrogation : la sexualité est-elle différente avant et après 45 ans ? Comment les femmes vivent-elles l’amour conjugal ou les rencontres, le corps qui subit la ménopause ? Si désir et plaisir riment encore, le regard sur l’autre, l’expérience, nuancent notre potentiel érotique.

On n’écrit pas pour passer le temps ou par hasard. Ma curiosité est aussi tournée vers moi-même. Alors, heureuse ? Épanouie ? Comblée ou frustrée ? Pour moi qui ai vécu intensément les bouleversements féministes et les surprises que la vie m’a réservés, ce livre revêt une importance particulière. Je suis journaliste, j’ai le goût des autres et j’ai souhaité partager mes expériences, mes réflexions avec les femmes de mon âge. Leur parler de l’allongement de la durée de vie, donc du vieillissement, de la chirurgie, les questionner sur leur vie sentimentale et sexuelle, leurs envies, leurs fantasmes, mais aussi leurs renoncements.

Il y a beaucoup à comprendre du côté de l’intime des femmes mûres. J’ai recueilli leurs confidences, interviewé des psys, des sociologues, des médecins, des écrivains. J’ai entendu les histoires d’amour et de désamour autour de moi, surfé pendant des semaines sur Internet, lu des forums, des romans érotiques, des ouvrages de biologie, des témoignages, bref j’ai tenté de faire le tour de la question, sans jamais mettre entre parenthèses mes convictions intimes et mes doutes inévitables. Il n’y a pas une sexualité, il y en a autant que de femmes et de couples. La norme a volé en éclats, les préjugés aussi. Les femmes ont changé, elles parlent vrai en évoquant leur sexualité. Alors oui, certains témoignages peuvent paraître contradictoires : ils ne sont que le reflet de la réalité.

Mes amies proches ou lointaines, des femmes que j’ai croisées, d’autres que j’ai écoutées avant même de penser à ce livre, des inconnues, se retrouveront au fil de ces pages. Qu’elles se rassurent, aucune ne se reconnaîtra. Par pudeur et par respect, j’ai changé les lieux, les prénoms, les professions, les situations de famille, à l’exception de celles qui sont déjà connues et qui assument leur notoriété autant que leur intimité.

À toutes j’ai envie de dire merci pour la confiance qu’elles m’ont accordée. Grâce à elles, d’autres femmes aborderont, peut-être, cette introspection du milieu de la vie, avec une folle perspective d’amour et d’érotisme. »

L’AUTEUR

Minou Azoulai est journaliste, productrice et réalisatrice de documentaires télévisés. Auteur de plusieurs essais sur des sujets de société, elle a connu un dernier succès avec Petits Arrangements avec la cinquantaine : mes amies, mes amours, mes années, paru en février 2013 aux Editions de La Martinière.

DATE DE PARUTION : 06/03/14

EDITEUR : Editions du Moment

ISBN : 978-2-35417-274-9

EAN : 9782354172749

TEM/ 23 avril 2014 /

TEM - posts - LIVRE Mille nuances de femmes (2014 04 23)

 

This entry was posted in * Essais - Bios - Philo. Bookmark the permalink.

Comments are closed.