# TRANS-EUROPA MEDIAS / JO DE SOTCHI : LE DOUBLE SUCCÈS DES JEUX DE POUTINE, SPORTIF ET SÉCURITAIRE

TEM - posts - ACTU JO le double succès des Jeux de Poutine (2014 02 23)

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

http://trans-europa-medias-press.com/

http://www.scoop.it/t/trans-europa-medias

https://www.facebook.com/trans.europa.medias.presse

« N’en jetez plus…

La réussite organisationnelle rejoint donc le succès sportif »

- AFP (ce 23 février 2014).

On attendait dans la presse occidentale un échec de la Russie de Poutine à Sotch, de ces « jeux du Tsar » comme ils disaient.

Malgré les campagnes russophobes aux USA et UE et les menaces des terroristes djihadistes, les médias occidentaux doivent reconnaître le succès des JO …

« Les jeux Olympiques de Sotchi achevés ce dimanche se sont déroulés sans incident en dépit de craintes sur la sécurité, offrant un double succès au président Vladimir Poutine, pour l’organisation et sur le plan sportif, avec la présence de la Russie sur la première marche du podium », commente l’AFP.

Alors que de nombreuses controverses planaient sur les premiers jeux d’hiver organisés par la Russie — défi de la sécurité, « violations des droits de l’homme » dénoncées par des ONG occidentales, critiques sur une loi russe « anti-gay » — l’événement « spectaculaire » promis par VV Poutine se termine sur un satisfecit après plus de six années de préparation pour le plus grand rendez-vous international en Russie depuis la chute de l’URSS en 1991.

Le président du Comité international olympique (CIO), Thomas Bach, a salué ce dimanche le « rôle important » joué par Vladimir Poutine dans l’organisation de « super Jeux ». « Il n’y a pas eu une seule plainte d’un seul athlète », a déclaré M. Bach, qui a passé plusieurs nuits dans les villages olympiques.

LA RUSSIE SAIT TENIR SES PROMESSES

Samedi, à la veille de la cérémonie de clôture, le vice-Premier ministre avait effectué un premier bilan en déclarant que la Russie « savait tenir ses promesses ». « La Russie a su prouver à elle-même et au monde qu’elle avait rendu l’impossible possible. Les Jeux ont permis à la Russie d’être un peu plus proche et mieux comprise par le monde », avait estimé M. Kozak.

Des mesures de sécurité sans précédent dans l’histoire olympique ont été prises pour ces Jeux organisés dans une région à quelques centaines de km des petites républiques instables du Caucase du Nord, où la Russie est confrontée à une rébellion islamiste dont le chef, Dokou Oumarov, avait appelé à « empêcher par tous les moyens » la tenue des JO.

Compte tenu des menaces, la sécurité était omniprésente avec le déploiement de dizaines de milliers de policiers, militaires et agents spéciaux, mais discrète à l’image de cette batterie de missiles dissimulée dans un creux de montagne ou des nombreux policiers qui ont troqué leur uniforme contre des blousons de ski violets pour effectuer les contrôles de sécurité.

Les conditions météorologiques dans cette région au climat subtropical étaient « difficiles », mais au final, « on peut dire que les compétitions ont plus que satisfait nos attentes », a déclaré samedi la secrétaire générale de la Fédération internationale de ski (FIS), Sarah Lewis.

‘PAS UN SEUL AVIS NÉGATIF’

Désignée en 2007 pour accueillir les Jeux dans cette région entre les bords de la mer Noire et les montagnes du Caucase, la Russie a transformé Sotchi en un des plus grands chantiers au monde où des bâtiments ont poussé comme des champignons pendant six ans, dans une zone auparavant quasi vierge d’infrastructures sportives.

Sur le plan de l’organisation, « je n’ai pas entendu un seul avis négatif », a déclaré, lui aussi, M. Kozak.

Outre l’organisation des Jeux, M. Poutine peut se targuer du succès de la Russie, première au classement des médailles, alors que le ministre des Sports avait dit précédemment que son pays pourrait viser au mieux une troisième place.

‘ JO UNE RUSSIE IMPÉRIALE À DOMICILE’ (AFP)

Le triplé sur le 50 km de ski de fond, puis le succès du bobsleigh à 4 piloté par un proche de Vladimir Poutine a assis dimanche la domination de la Russie, qui achève les JO de Sotchi en tête du classement des médailles.

Vladimir Poutine avait-il rêvé d’un dénouement aussi heureux pour « ses » Jeux? Sous un soleil radieux, trois Russes entrent dans la dernière ligne droite de l’épreuve de reine du ski de fond, le 50 km, au dernier jour des épreuves, avant de se répartir le podium: 1. Alexander Legkov, 2. Maxim Vylegzhanin, 3. Ilia Chernousov.

Dans la foulée, direction le toboggan de glace de Sanki, pour le bobsleigh à quatre. Au manettes du bolide « Russie 1″, Alexandre Zubkov, 39 ans, porte-drapeau lors de la cérémonie d’ouverture et proche ami du président russe.

Déjà titré en bob à 2, il accroche une deuxième médaille d’or au revers de sa combinaison moulante, où figurent également une médaille d’argent (2006, bob à 4) et une de bronze (2010, bob à 2).

Ski de fond, bobsleigh à 4, ces deux médailles d’or permettent à la Russie, 11e aux Jeux de Vancouver en 2010, de terminer en tête du classement des médailles (33 dont 13 en or), devant la Norvège (26, dont 11 en or). Entre temps, Thomas Bach a qualifié l’édition de « super Jeux » au cours desquels « aucun athlète ne s’est plaint ».

« N’en jetez plus… , dit l’AFP. La réussite organisationnelle rejoint donc le succès sportif. Et peu importe en fait l’absence de la Russie en finale du tournoi de hockey sur glace, le sport national avec le football, qui devait constituer le point culminant des Jeux, juste avant la cérémonie de clôture ».

TEM / avec AFP – RIA Novosti / 23 février 2014 /

____________________

TEM / Trans-Europa Médias

* TEM Website :

http://trans-europa-medias-press.com/

* TEM Blog / Revue de Presse :

http://www.scoop.it/t/trans-europa-medias

* TEM Profil Facebook :

https://www.facebook.com/transeuropa.medias

* TEM Page Facebook :

https://www.facebook.com/trans.europa.medias.presse

This entry was posted in # TEM / ACTU - NEWS - INFOS. Bookmark the permalink.

Comments are closed.