# TRANS-EUROPA MEDIAS / L’ARGENTINE SE SOUVIENT DES MALOUINES ET SOUTIENT LE REFERENDUM EN CRIMEE

TEM - posts - ACTU argentine Malouines crimée (2014 03 28)

 L’Argentine a condamné le 19 mars dernier la « communauté internationale » de ne pas accepter les résultats du référendum de Crimée. La présidente Cristina Kirchner a cité la Charte des Nations Unies qui stipule le droit des peuples à l’autodétermination.

Elle a comparé la Crimée aux îles Malouines, un territoire contesté, revendiquées par l’Argentine et le Royaume-Uni. Il y a un an un référendum a également été organisé aux îles Falkland. « Réponse de la bergère argentine au berger britannique. Puisque le référendum des Malouines a été organisé par Londres, avec un soutien tacite des USA, sans l’accord de Buenos-Aires » analyse EODE.

Ecoutons la présidente Kirchner : « Bon nombre des grandes puissances, qui ont obtenu pour le peuple des Malouines le droit à l’autodétermination, ne veulent pas faire la même chose par rapport à la Crimée maintenant (…) Comment pouvez-vous vous appeler garants de la stabilité du monde, si vous n’appliquez pas les mêmes normes pour tout le monde ? Il semble que les Criméens ne peuvent pas exprimer leur volonté, mais les habitants des Malouines, eux, le peuvent. Aucune logique acceptable »…

L’Argentine continue à réclamer la souveraineté sur cet archipel de l’Atlantique Sud, sous contrôle britannique depuis 1833 et enjeu d’une guerre-éclair entre les deux pays en 1982. La question des Malouines a suscité depuis deux ans un regain de tension entre Londres et Buenos Aires. L’Argentine réclame l’application des résolutions de l’ONU qui depuis 1965 appellent au dialogue bilatéral pour résoudre ce conflit. Mais le Royaume-Uni insiste de son côté sur le droit à l’autodétermination des habitants des Malouines…

TEM / 28 mars 2014 /

 

This entry was posted in * Actu Géopolitique et Internationale. Bookmark the permalink.

Comments are closed.