# TRANS-EUROPA MEDIAS / LE SACRE D’OTOMO … ET DU MANGA / FESTIVAL D’ANGOULEME (2)

TEM - BD ANGOULEME 2 Otomo sacre (2015 01 01) (1)

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

http://trans-europa-medias-press.com/

http://www.scoop.it/t/trans-europa-medias

https://www.facebook.com/trans.europa.medias.presse

En récompensant Otomo, le génial créateur d’«Akira», le festival international met fin à des années de polémique lancinante et reconnaît enfin l’importance de la bande dessinée japonaise, commente Libération (Paris).

En décernant son grand prix au Japonais Katsuhiro Otomo, le Festival international de la bande dessinée (FIBD) d’Angoulême redonne des couleurs au terme «international» et met fin à une polémique qui montait année après année. Le reproche : le jury du FIBD serait un aréopage d’auteurs ne récompensant que les leurs, c’est-à-dire des Occidentaux.

La polémique a éclaté au grand jour en 2013, lorsque le grand prix fut remis à Willem (qui n’a en rien volé cette récompense), le jury choisissant d’ignorer le vote des centaines d’auteurs qui avaient choisi Akira Toriyama, le créateur de Dragon Ball. En consacrant pour la première fois un auteur japonais, le FIBD donne aussi une respectabilité à une culture manga qui s’est vue accusée par des personnalités politiques de crétiniser des générations d’enfants quand les attaques ne venaient pas de la vieille garde de la BD elle-même, comme lorsqu’Astérix, dans Le ciel lui tombe sur la tête, repoussait les invasions de Nagmas et autres gueules de rats…

OTOMO : BD ET CINEMA

Katsuhiro Otomo est inséparable de Satoshi Kon. Il voit grandir sous son aile un auteur précieux, Satoshi Kon. D’abord assistant dessinateur sur le manga Akira, Kon s’affirme petit à petit en créant ses propres mangas (sans jamais réussir à totalement se départir de la ligne Otomo) et, surtout, en devenant lui-même réalisateur. Ensemble, ils collaborent sur Roujin Z, puis sur le film à sketchs Memories. Satoshi Kon réalisant seul les très beaux Perfect Blue et Paprika, avant de décéder brutalement en 2010.

Peu à peu, le dessinateur Otomo est remplacé par le réalisateur. Un auteur nettement moins prolifique. Près de dix ans séparent Memories (1995) de Steamboy (2004), sa dernière grosse production, dont le panache visuel peine à camoufler le peu d’intérêt du scénario. En 2006, il s’enfonce en signant une adaptation live et cheap du manga fantastique poétique Mushishi. On a progressivement tiré un trait sur la carrière d’Otomo. Le patron des éditions Tonkam apprenait même à Libération qu’Otomo avait signé un nouveau film à sketchs, Short Peace, en 2014. Qui n’a pas franchi les frontières du Japon…

Après le reclus Bill Watterson en 2014, Angoulême couronne une nouvelle fois un préretraité. Du moins, c’est ce que l’on pensait, jusqu’à ce message vidéo de Katsuhiro Otomo, jeudi soir : «Je vous remercie profondément pour ce prix extraordinaire. Pour moi, la bande dessinée m’a ouvert les yeux. Recevoir une récompense venant de France, d’Angoulême, j’ai encore du mal à y croire. Je ne dessine pas beaucoup ces derniers temps… et je suis d’autant plus surpris de recevoir ce prix. Ce sera un encouragement et j’ai l’intention de me mettre au travail.» Le réveil du papa d’Akira ?

Voir la video d’Otomo :

https://www.youtube.com/watch?x-yt-cl=85114404&v=qRu112Arjwo&x-yt-ts=1422579428&feature=player_embedded

TEM/ avec Libération – AFP/ 1er février 2015/

____________________

TEM / Trans-Europa Médias

* TEM Website :

http://trans-europa-medias-press.com/

* TEM Blog / Revue de Presse :

http://www.scoop.it/t/trans-europa-medias

* TEM Profil Facebook :

https://www.facebook.com/transeuropa.medias

* TEM Page Facebook :

https://www.facebook.com/trans.europa.medias.presse

 TEM - BD ANGOULEME 2 Otomo sacre (2015 01 01) (2)

This entry was posted in # TEM / BD - MANGAS - COMICS, * Actu BD / Expos / Festivals, * Arts - Expos - Evénements / France. Bookmark the permalink.

Comments are closed.