# TRANS-EUROPA MEDIAS/ LIVRE HISTOIRE/ 1812 LA PREMIERE GUERRE TOTALE : LA CAMPAGNE TRAGIQUE DE NAPOLÉON EN RUSSIE

TEM - LIVRE HISTOIRE - 1812 Napoleon en Russie (2014 10 08) (1)

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

http://trans-europa-medias-press.com/

http://www.scoop.it/t/trans-europa-medias

https://www.facebook.com/trans.europa.medias.presse

Adam Zamoyski

Ed. PIRANHA

« 1812 est une lecture passionnante et mérite de devenir pour la campagne de Napoléon en Russie ce que le Stalingrad d’Antony Beevor est à l’opération Barbarossa »

- Sunday Business Post

L’invasion de la Russie par Napoléon et la terrible retraite depuis Moscou, en grande partie détruite par les flammes, furent une épopée militaire et une tragédie humaine d’envergure : le premier exemple historique de la guerre totale.

1812 est le récit magistral de ce tournant décisif de l’histoire, moment fondateur de l’Europe moderne. Il retrace le destin poignant des dizaines de milliers de soldats venus de toute l’Europe et détaille les événements de cette période tumultueuse.

En puisant dans une abondante documentation de témoignages contemporains (en français, en russe, en allemand, en polonais et en italien – pour la plupart inédits), Adam Zamoyski réussit à reconstituer d’une main de maître une fresque brillante et fait revivre au lecteur le quotidien dramatique des soldats jetés sur les routes gelées et la tragédie vécue par les civils fuyant l’avance des armées.

LA CAMPAGNE DE RUSSIE, 1812 : LES DONNEES HISTORIQUES

La campagne de Russie de 1812 est une campagne militaire menée par l’empereur Napoléon Ier. Après avoir conquis presque toute l’Europe, et à la tête du « Grand Empire français » aux 130 départements (des Pyrénées à la Vistule et à l’Illyrie), Napoléon entreprend de conquérir la Russie de l’empereur Alexandre Ier.

Celle-ci refusant d’appliquer le « Blocus continental » qui entend fermer le continent aux marchandises britanniques et vaincre économiquement l’Empire britannique. La Russie, alors dotée d’une industrie manufacturière faible, mais riche en matières premières, souffrait du blocus continental qui la privait d’une partie de son commerce, de ses ressources et de revenus pour acheter des biens manufacturés. La levée du blocus par la Russie mit Napoléon en rage et l’encouragea dans la voie de la guerre.

Jusqu’à la prise de Moscou, face à une armée impériale russe inférieure en nombre au début de l’invasion, l’avantage est aux forces napoléoniennes. Mais le prince russe Mikhaïl Koutouzov général en chef, relève le moral de son armée et l’encourage à mener une contre offensive, en organisant le harcèlement de la Grande Armée lors de la retraite française. C’est ainsi que les maladies, l’hiver, mais aussi les soldats et la population russes, sont responsables de la défaite de Napoléon en Russie.

Les guerres napoléoniennes ont profondément marqué la culture russe. La campagne de Russie a été relatée par Léon Tolstoï dans son célèbre roman historique ‘Guerre et Paix’, ainsi qu’évoquée par Piotr Ilitch Tchaïkovski dans son Ouverture 1812. Durant la Seconde Guerre mondiale, l’invasion allemande de l’Union soviétique a été mise en parallèle avec la campagne de Russie.

Au moment de la campagne, Napoléon était au sommet de son règne avec toutes les nations d’Europe continentale sous son contrôle (à l’exception notable de la péninsule ibérique), ou sous le contrôle de nations vaincues par son empire et évoluant sous des traités favorables à la France. Aucun pouvoir européen du continent n’osait alors s’élever contre lui.

En 1807, le traité de Tilsit règle la paix entre l’Empire et la Russie. Alexandre espérait à travers le général Caulaincourt un traité interdisant le rétablissement de la Pologne. Napoléon désavoua Caulaincourt, et marqua alors la rupture de confiance avec Alexandre. Ainsi, le traité de paix avec l’Autriche de 1809 contint une clause annexant la Galicie (ukrainophone) au profit du Grand Duché de Varsovie. La Russie considérait cette clause comme allant à l’encontre de ses intérêts et la Pologne comme le point de départ éventuel d’une invasion de son territoire.

Son mariage avec Marie-Louise d’Autriche, auquel Alexandre refusa de participer, renforça aussi la défiance à l’égard de la Russie, alors qu’un peu plus tôt, un mariage, qui aurait concrétisé l’alliance franco-russe, avec la sœur d’Alexandre, la princesse Catherine, avait été envisagé

TABLES DES MATIÈRES

Introduction

Chapitre 1. César

Chapitre 2. Alexandre

Chapitre 3. L’âme de l’Europe

Chapitre 4. L’engrenage vers la guerre

Chapitre 5. La Grande Armée

Chapitre 6. Confrontation

Chapitre 7. Le Rubicon

Chapitre 8. Vilnius

Chapitre 9. Une guerre courtoise

Chapitre 10. Le cœur de la Russie

Chapitre 11. Guerre totale

Chapitre 12. Koutouzov

Chapitre 13. La bataille pour Moscou

Chapitre 14. Une victoire vaine

Chapitre 15. L’impasse

Chapitre 16. Les distractions de Moscou

Chapitre 17. La marche vers nulle part

Chapitre 18. La retraite

Chapitre 19. Le mirage de Smolensk

Chapitre 20. La fin de l’Armée de Moscou

Chapitre 21. La Bérézina

Chapitre 22. L’Empire de la Mort

Chapitre 23. Le bout de la route

Chapitre 24. La santé de sa Majesté

Chapitre 25. La légende

Notes

Sources

Index

DANS LA PRESSE INTERNATIONALE/

Ce qu’ils en disent …

Un exceptionnel exemple d’histoire narrative […]. Un compte rendu fascinant de tout ce que l’on doit savoir sur l’un des plus grands désastres militaires de tous les temps.

- T.J. Binyon, Sunday Telegraph

Aucune recension ne peut rendre compte de la sensibilité humaniste de ce livre ou des horreurs qu’il décrit… 1812 est une des plus grandes histoires jamais racontées.

- Ch. Woodward, Spectator

Une reconstitution stupéfiante. Les nombreux témoignages personnels sur lesquels elle s’appuie sont particulièrement émouvants. L’un des récits les plus extraordinaires que j’ai lu, avec les caractéristiques évidentes d’une grande fresque.

- Daily Express

Un livre tout à fait remarquable. Il s’appuie sur un éventail de sources (y compris russes et polonaises) bien plus large que les travaux déjà publiés. Il allie clarté de la pensée et style avec un fort récit narratif.

- Antony Beevor, Daily Telegraph

Un récit passionnant. Adam Zamoyski a puisé dans les mémoires et l’histoire militaire pour reconstituer une fresque en mosaïque de témoignages et de chiffres. Son style élégant vacille rarement.

- Economist

Ce livre se démarque en offrant un mélange riche et époustouflant d’analyses et de narration.

-Welt am Sonntag

L’AUTEUR

Bien que né à New York, Adam Zamoyski a passé la majorité de sa vie en Angleterre.

Après des études au Queen’s College à Oxford, il est devenu historien indépendant. Il a écrit une histoire de la Pologne, devenue un best-seller, des livres consacrés à l’histoire militaire et trois biographies.

Sa maîtrise de plusieurs langues lui permet une approche nouvelle et globale de la période napoléonienne à laquelle il a déjà consacré deux livres et il travaille actuellement à une monumentale biographie de Napoléon

Nombre de pages: 656 pages

Illustrations: nombreuses illustrations

Editeur: Piranha

ISBN: 978-2-37119-001-6

EAN: 9782371190016

____________________

TEM / Trans-Europa Médias

* TEM Website :

http://trans-europa-medias-press.com/

* TEM Blog / Revue de Presse :

http://www.scoop.it/t/trans-europa-medias

* TEM Profil Facebook :

https://www.facebook.com/transeuropa.medias

* TEM Page Facebook :

https://www.facebook.com/trans.europa.medias.presse

 TEM - LIVRE HISTOIRE - 1812 Napoleon en Russie (2014 10 08) (2)

TEM - LIVRE HISTOIRE - 1812 Napoleon en Russie (2014 10 08) (1)

TEM - LIVRE HISTOIRE - 1812 Napoleon en Russie (2014 10 08) (3)

This entry was posted in * Histoire - Arts - Archéologie, Non classé. Bookmark the permalink.

Comments are closed.