# TRANS-EUROPA MEDIAS / VINCENT-ROBERT MBWANKIEM. LE PARADIGME POLITIQUE

TEM - posts - LIVRE Vincent Robert (2014 03 29) (1)

Agence TEM/ Trans-Europa Médias

http://trans-europa-medias-press.com/

http://www.scoop.it/t/trans-europa-medias

https://www.facebook.com/trans.europa.medias.presse

Jean-Claude N. Mbwankiem

Ed. Publibook/Société écrivains

Qui était vraiment Vincent-Robert Mbwankiem, celui qu’on surnommait « le Vieux Lion » du Congo?

Ses multiples combats comme activiste politique dans la lutte contre la colonisation et un des opposants redoutables au régime de l’historique maréchal du Zaïre, Mobutu, méritent une reconnaissance nationale. Sa détermination dans la lutte pour le changement est tellement probante que son propre parcours historique s’apparente à l’histoire contemporaine et récente de la République démocratique du Congo, sans toutefois peser le prix du risque.

Mais qui se cache derrière ce personnage, connu du public comme un des fondateurs d’un des plus grands partis politiques d’opposition, l’UDPS?

Quel était le mobile de sa motivation à abandonner les affaires pour embrasser une carrière politique aux antipodes d’un régime dictatorial?

Consistant « simplement à honorer la mémoire de cet auguste personnage tout en se démarquant de l’admiration aveugle comme parent », la démarche de l’auteur permet de se repencher sur l’histoire de la RDC autant que de donner un éclairage nouveau sur cette figure politique majeure qu’était son père.

Témoin privilégié sans sacrifier l’objectivité, Jean-Claude Niaroliem Mbwankiem signe un portrait hommage qui, mêlant le privé au public, saura résonner dans la mémoire collective du pays entier.

L’OMBRE DE L’UDPS …

En arrière-plan, omniprésente, l’ombre de l’UDPS …

L’Union pour la démocratie et le progrès social (UDPS) est un parti politique de la République démocratique du Congo. Il a été fondé le 15 février 1982 par Étienne Tshisekedi, Marcel Lihau et d’autres. Il est actuellement toujours dirigé par Étienne Tshisekedi et est membre observateur de l’Internationale socialiste.

En tant que Mouvement politique d’Opposition contre la dictature du régime du maréchal Mobutu, l’UDPS a vu le jour le 1er novembre 1980, jour de la publication de la Lettre ouverte des Treize Parlementaires adressée au Président Mobutu. Cette lettre fut, depuis le coup d’État militaire du 24 novembre 1965 par lequel le régime Mobutu s’était installé au pouvoir, la toute première contestation non-violente, sous forme d’une analyse critique, rigoureuse et globale de l’ensemble du système politique du Maréchal Mobutu, la toute première remise en question de l’ensemble d’un régime qui était jusque-là soutenu par tout l’Occident, en pleine guerre froide et au moment où Mobutu était au sommet de sa puissance et sa gloire.

La Lettre se terminait par dix propositions invitant Mobutu à démocratiser le système politique conformément aux aspirations profondes et légitimes de la population et au Manifeste de la Nsele, document fondateur du MPR qui, dans sa conception, faisait du MPR un parti politique démocratique à côté d’un deuxième parti politique dont la création était prévue à l’article 4 de la Constitution du 24 juin 1967. Pour les Treize parlementaires donc, Mobutu était un déviationniste par rapport à l’essence même du MPR et un traître par rapport à l’aspiration profonde et légitime de la population à l’avènement d’un État de droit souverain, démocratique, pluraliste, moderne et prospère au cœur de l’Afrique.

Au lieu d’écouter les Treize Parlementaires, Mobutu se livra à la répression (relégation dans leurs villages d’origine, emprisonnements, traitements cruels, inhumains et dégradants, tortures, bannissements, déchéance de leurs droits civils, politiques, sociaux…). Ayant sous-estimé la détermination et la résistance intérieure des Treize Parlementaires et l’écho favorable que leur message avait eu chez nombreux compatriotes, Mobutu obtint le résultat tout à fait opposé : plusieurs compatriotes rejoignirent les Treize Parlementaires dans la lutte clandestine contre le régime de Mobutu; le 15 février 1982, les Treize Parlementaires et les autres cofondateurs qui les avaient rejoints dans le combat politique créèrent un deuxième parti politique d’opposition en pleine dictature à Parti-État (MPR) : l’Union pour la démocratie et le progrès social.

L’AUTEUR

Diplomate de carrière depuis 1999, Jean-Claude Niaroliem Mbwankiem a vécu et étudié à Kinshasa, la capitale congolaise. Il a servi jusque-là son pays dans la diplomatie en étant en poste respectivement à Londres et à Windhoek où il continue à prester ses services comme deuxième conseiller d’ambassade. Pour ce diplômé en science de la communication et de l’information de l’Institut facultaire des sciences et techniques de l’information et de la communication (IFASIC), la République démocratique du Congo (RDC) ne mérite pas son actuelle image de marque dans le monde.

EDITEUR : Publibook/Société écrivains

ISBN : 978-2-342-01972-8

EAN : 9782342019728

NB. DE PAGES : 264 pages

TEM / 29 mars 2014 /

____________________

 

TEM / Trans-Europa Médias

* TEM Website :

http://trans-europa-medias-press.com/

* TEM Blog / Revue de Presse :

http://www.scoop.it/t/trans-europa-medias

* TEM Profil Facebook :

https://www.facebook.com/transeuropa.medias

* TEM Page Facebook :

https://www.facebook.com/trans.europa.medias.presse

 TEM - posts - LIVRE Vincent Robert (2014 03 29) (2)

This entry was posted in * Essais - Bios - Philo. Bookmark the permalink.

Comments are closed.